Resistance Auvergne
Alexandre DREVET
Nom de Code "ALEX"


1938-1939 : Entrée en guerre

Un regard en arrière :

Hitler se lance à l’assaut du pouvoir dès 1921, instaure le salut nazi en 1926, et emporte les élections en 1933 qui marqueront la fin de la démocratie en Allemagne en même temps qu’ouvre le premier camp de concentration à Dachau. Le 30 septembre 1938, Neville Chamberlain (1er ministre anglais), Edouard Daladier (1er ministre français), Hitler et Mussolini signent à Munich un accord sur le statut de la Tchécoslovaquie. Après douze heures de négociation et pour éviter un conflit européen, la France et l’Angleterre cèdent aux ambitions allemandes espérant ainsi calmer les ardeurs du régime nazi. On avait choisi la honte pour ne pas avoir la guerre, or on aurait la honte et ensuite la guerre. La Tchécoslovaquie, admettant mal la rupture du traité de Versailles, se soumet aux grandes puissances.
Alexandre Drevet et son père, Paul Drevet, suivent attentivement et avec inquiétude l’actualité politique internationale qui ne cesse de s’aggraver. Les droits des travailleurs acquis sous le Front Populaire sont remis en cause. Le 21 mars 1939, Hitler posa le problème du corridor de Dantzig. Des négociations se croisaient, entre Londres, Paris et Moscou, en vue d'une alliance militaire de nature à contrer la menace allemande. Mais Staline avait décidé que l'heure n'était pas venue de la confrontation avec Hitler. Le pacte germano-soviétique est signé le 23 août 1939.

 

 

 


Résistance 1938 1939

1938 1939 Guerre Mondiale 1942 1943 Occupation Guerre Mondiale Résistance Auvergne 1944 1945 Sources et Partenaires Résistance Auvergne

© Résistance Auvergne site d'information Historique
Editeur: Alexandra DREVET (fille d'Alexandre DREVET)

Réalisation gracieuse et plaisante du site: Nazim DJELALI

Musée de la Résistance Témoignages résistants Avis de recherche Résistant Contacter Résistance Auvergne